LA CLINIQUE

«Je ne suis pas certain du montant que je dois donner.»

Il s'agit d'une échelle de prix volontaire. Le choix est donc à votre discrétion et il n'y aura jamais aucun jugement de valeur associé au montant que vous décidez de nous donner, puisque nous sommes à l'aise avec le prix minimum autant qu'avec le prix maximum.

Ceci étant dit, nous avons confiance que chaque membre participera avec bonne foi selon sa situation personnelle. Si vous avez la chance d'avoir des assurances privées qui couvrent au moins 50% de vos traitements, il serait convenable de payer au moins le prix moyen québécois d'une séance (pour l'ostéopathie, c'est 85$).

Ensuite, selon votre salaire et votre niveau d'endettement, votre situation familiale, vous êtes les meilleurs juges pour décider.

N'oubliez pas que chaque dollar compte pour aider ceux qui en ont le plus besoin.

 

«Êtes-vous une coopérative?»

Non, nous ne sommes pas une coopérative pour l'instant. Par contre, nous donnons de l'importance à nos patients et à nos membres. Nous voulons qu'ils fassent partie intégrante de l'émergence de la clinique dans la région et éventuellement au Québec. Nous écouterons leurs suggestions avec ouverture et considération.

«Je veux m'impliquer, comment puis-je le faire?»

Si vous êtes thérapeute, des locaux sont disponibles pour pratiquer dans le modèle de Sera. Si vous êtes un patient, nous avons besoin de vous! Parlez-en à vos proche, partager notre site sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi organiser des soirées d'informations pour que nous parlions ensemble de la clinique et de ses objectifs. Nous avons besoin de votre créativité! Écrivez-nous à info@cliniquesera.ca

 

OSTÉOPATHIE

«Est-ce que tu peux faire quelque chose pour moi?»

La réponse à cette question, à moins qu'il s'agissent d'une urgence médicale (comme une fracture ou une crise cardiaque par exemple) est presque toujours oui. Puisque nous sommes une médecine à part entière, nous pouvons avoir un impact sur tous les types de problèmes. Par contre, cela ne veut pas dire que nous pouvons garantir des résultats, loin de là! Certains problèmes se règlent plus facilement que d'autres, et la réponse à cette question mériterait plusieurs pages de discussion.

 

«Combien de traitements aurai-je besoin pour que ma douleur disparaisse?»

Cela dépend de la nature de la cause de votre douleur. De façon générale, on peut établir une corrélation entre la durée de l'installation de la douleur et le nombre de séances qui seront nécessaires pour diminuer cette douleur. Si vous souffrez d'une douleur chronique depuis 10 ans, il serait surprenant (quoi que nous ayons déjà été témoin de surprises du genre) que nous vous soulagions en un traitement, contrairement au cas où votre douleur se serait installée depuis 3 jours.

 

«Comment évoluera ma douleur après un traitement?»

Il est impossible de prédire exactement ce qui arrivera. Certains patients se sente mieux immédiatement après le traitement, pour d'autres ce sera au bout de deux, trois jours et même jusqu'à une ou deux semaines. D'autres patients voient leurs douleurs augmenter pendant quelques jours. Dans notre vision des choses, les deux cas peuvent être tout aussi positif.

 

«Ce que tu fais... ce sont des pressions? Tu travailles avec l'énergie?»

Non, il ne s'agit pas de pression à proprement parler, puisque lorsque nous avons nos mains sur le corps d'un patient, nous sommes constamment en train de sentir ce qui se passe. Nous n'avons pas la tête ailleurs.

Par rapport au coté énergétique, nous aimons croire que nous pouvons toucher à chaque aspect des tissus que nous avons sous les mains: les muscles, les os, les fascias, mais aussi les liquides (sang, lymphes, liquide intersticiel) et aussi l'énergie. Si nous savons pertinemment que nous sommes constitués de tous ces éléments, pourquoi serait-il si difficile à croire que nous pouvons les influencer par le toucher?

 

«Ma douleur est moins intense le jour de mon rendez-vous, dois-je consulter quand même?»

Si vous avez eu une douleur assez importante pour consulter, il serait probablement pertinent de vous faire traiter quand même. Parfois,  lorsque la limite de tensions qu'une zone spécifique du corps peut supporter est atteinte, une douleur apparait. Après un peu de repos, les tensions diminuent et la douleur disparait. Un traitement d'ostéopathie pourrait diminuer ces tensions et éloigner davantage cette limite, et donc empêcher que ces douleurs ne réapparaissent pas dans le futur. C'est dans cette optique que l'ostéopathie peut aussi être préventive.

 

«Sens-tu quelque chose avec tes mains?»

Bien sûr que oui! L'un des apprentissages le plus important qu'un ostéopathe doit perfectionner constamment est la conscientisation des sensations palpatoires. Sentir ce qui se passe dans des tissus vivants est un peu comme apprendre à dessiner. Au début, nos aptitudes sont trop faibles pour pouvoir faire quoi que ce soit, mais plus nous pratiquons, plus nous connaissons la technique nécessaire ou l'outil que nous utilisons, plus notre confiance se développe. Après des années de pratiques, le portrait de ce que l'on veut accomplir est de plus en plus clair.

Certains patients n'en reviennent pas qu'il soit possible de sentir autant de choses. Prenez la perspective suivante: comment est-il possible qu'un artiste puisse sculpter le corps d'un apollon grec dans le marbre avec autant de précision? Avec des années de pratique et du talent.


Des questions? écrivez-nous!

Aidez-nous à remplir cette section!

Nom *
Nom